LENGA  E  NATURA  NÒSTRAS

 

Accueil
cursus et activités
publications
articles et contributions
articles de botanique
sentiers botaniques
linguistique
Lexiques thématiques
contes et nouvelles
conférences-sorties
animations scolaires
chroniques
sujets de colère
expositions photos
galerie de photos
auteurs invités
Liens

 

Sujets de colère

 

10 articles

 

10 - Quand un linguiste néerlandais se mêle de botanique occitane...

Les perles diverses à propos de botanique de la part d'un linguiste passablement arrogant et mangeurs d'occitanistes (un de plus)

Pour accéder au texte cliquez ici

 

9 - Deux colères pour mal terminer l'année

Le déconstructionnisme dans les études cathares et le concept d'Occitanie

O lo revisionisme istoric, geografic, simbolic, au servici de l'espelhament d'Occitània

Pour accéder au texte cliquez ici

 

 

8 - Letra duberta a prepaus de la captacion unilaterala dau nom «Occitanie»...

Lettre ouverte à propos de la captation unilatérale du nom «Occitanie»...

Lo roman negre de l'estiu...

Per legir mon article clicatz aicí.

Per legir lo tèxte de la letra duberta e la tiera dei 130 premiers signataris, clicatz aicí.

Per mandar vòstre sosten (nom, activitats, region), escriure a : ostaumarselhes@gmail.com ò provencaus@gmail.com

 

Per legir l’article paregut dins Midi-Libre 34, clicatz aicí.

Per legir l’article paregut dins Thau Infos (Seta), clicatz aicí.

Per legir lo vejaire d’un ensenhaire peiregordin, Marcial Peyrouny, paregut dins La Setmana, clicatz aicí.

Per legir l’article e lo corrier dei legeires sus lo jornalet Aquò d’Aquí, clicatz sus http://www.aquodaqui.info/Des-occitanistes-a-Region-Occitanie-fais-du-bien-a-Bertrand-et-il-te-le-rend-en_a1228.html

Per legir l’article paregut sus lo site de l'AELOC, clicatz sus http://www.aeloc.fr/  (dossier "infos/nouvelles")

Per legir articles e corriers dei legeires pareguts sus Lo Jornalet http://opinion.jornalet.com/etiqueta/nom+de+la+region

Per legir l’article paregut dins La Gazette de Montpellier  clicatz aicí

Per legir l’article paregut dans lo jornau de la novèla region  clicatz aicí

 

7 - Trois sujets de colère pour mal commencer 2016

De l'art de fabriquer un texte indigent en "parler marseillais", une BD raciste envers les Occitans, et une fausse légende pour faire authentique...

Pour accéder au texte cliquez ici

 

6 - Lei feminins son coma de papiers gras ! - Les féminins sont comme des papiers gras !

Un bon coup de colère suite à une accumulation d'évènements récents à propos du refus de l'usage des féminins en grammaire, comparés à des "papiers gras" (!) par un journaliste sexiste au dernier degré ou à "de l'idéologie" (!) par un politique arrogant, et de l'élimination des femmes dans les colloques occitans... et ailleurs.

Pour accéder au texte cliquez ici

 

5- Ma responsa a un responsable culturau de Marselha a prepaus dau Musèu d'Istòria de Marselha. Ma réponse à un responsable culturel de Marseille à propos du Musée d'Histoire de Marseille.

Ayant envoyé à la Mairie de Marseille ma lettre ouverte au Mucem, j'ai eu la réponse d'un des responsables de la culture, me conseillant d'aller visiter le Musée d'Histoire de Marseille, en quelque sorte comme antidote, ou réconfort, suite à ma consternation éprouvée au Mucem (au sujet de laquelle je reçois toujours des lettres de visiteurs, aussi consternés que moi).

Or, si par sa richesse le Musée d'Histoire est sans rapport avec le Mucem et son vide sidéral, il y manque tout autant la présence de la langue occitane : on ressort de la visite sans avoir lu nulle part la moindre allusion à notre culture dans sa langue, avec des objets étiquetés (du 14ème, du 17ème !!) exclusivement en français. Toujours la même censure, toujours le même mépris, et toujours la même démarche totalement anti-scientifique. Quousque tandem abutere Francia patientia nostra ?

Pour accéder à mon courrier cliquez ici

 

4- Letra duberta au MUCEM de Marselha. Lettre ouverte au MUCEM de Marseille.

De nombreux Occitans ayant visité le Mucem ont été choqués par le mépris ouvert pour notre culture qui est totalement absente de l'exposition de la galerie permanente (à part trois outils et encore mal étiquetés), alors même que le musée se prétend consacré aux spécificités des cultures méditerranéennes. Même Marseille, grand port depuis les Grecs, y est "censurée". La culture formatée par des technocrates a encore frappé, comme à l'occasion de "Marseille capitale de la culture 2013". Nous avons donc écrit au MUCEM...

Nous avons pu lire une réponse de son président Bruno Suzarelli à une critique émise par le site MARSACTU

http://www.marsactu.fr/culture-2013/

« Il est tout aussi étrange de réduire à une seule personne le nombre de personnels scientifiques du musée, quand on sait que 12 conservateurs du patrimoine, un conservateur des bibliothèques et 9 agents relevant des autres corps de la filière scientifique du ministère de la culture (ingénieurs de recherche, chargés d'études documentaires, bibliothécaires, archivistes, etc.) exercent leurs fonctions dans l'établissement ! 

D'où l'on conclut qu'ils s'y sont mis à 22 "scientifiques" pour offrir une exposition totalement anti-scientifique puisque pratiquant l'exclusion/censure totale de la culture et de la langue occitanes dans un musée censément dévolu  "aux traits de personnalité spécifiques des cultures méditerranéennes".  De la belle ouvrage...

 

Bruno Suzarelli nous a répondu deux mois après : on pouffera de rire de sa réponse laborieuse !! Il ne manque à son énumération, pour tenter de justifier la non-exhaustivité et de s'autoabsoudre à peu de frais, que l'homme de la grotte Cosquer !

Notre lettre a été diffusée partout grâce aux réseaux de chacun (merci !) jusqu'en Autriche : ce sont des milliers de personnes qui l'ont lue. 612 lecteurs en trois jours sur le site de l'IEO 06 ! Nous avons reçu de très nombreux courriers, y compris de personnes non militantes de notre culture, mais ayant été choquées pareillement par l'éradication totale de la rive nord française de la Méditerranée. De nombreux ethnologues et archéologues régionaux ont fait part de leur indignation directement au Mucem. D'autres visiteurs ont fait remarquer que c'est hélas partout pareil dans tous les musées (ou peu s'en faut). Le splendide Musée d'Histoire de Marseille (mais au moins passionnant, et non pas superficiel au possible comme le Mucem) pratique la même éradication/censure : pas trace de la langue occitane ! Marseille et ses archives ont toujours été francophones, c'est bien connu. Et ça se prétend "historiens". A part un "toupin" par-ci et une "terraillette" par-là, tout est scrupuleusement "traduit" en français seulement. Situation identique au Musée du Vieux Nîmes qui réussit aussi le tour de force de parler de soies, de tissus et de terres vernissées... sans nommer les objets tels qu'ils étaient dits, donc exlusivement en occitan (vana, dorga) ou en francitan (vane, dourgue). On vous déverse donc de la "couverture, jupon, cruche, pichet, tire-lire, etc. (!!!)" sans le moindre état d'âme (donc totalement anti-scientifique), mais on étiquette par contre exclusivement "albarello" (et non pas "vase" si le même traitement linguistique que celui appliqué à l'occitan était mis en oeuvre). Respect des autres langues mais pas de l'occitan : vous avez dit colons méprisants (si les conservateurs viennent d'en haut), et colonisés, aliénés, vassalisés (comme dit Claude Hagège) et consentants (si les conservateurs sont du pays) ? Oh que oui !

Pour écrire votre désaccord : MUCEM 1 Esplanade du J4   13002 MARSEILLE

Pour accéder à ma "Lettre ouverte au MUCEM" cliquez ici

Pour accéder à la "Réponse du MUCEM" cliquez ici

Rebondissement intéressant ! La Cour des Comptes étrille le MUCEM !

Pour accéder à "La Cour des Comptes et le MUCEM" cliquez  ici

 

3 - Mai ont a passat la lenga ? Mais où est passé la langue ?

Quelques exemples de mépris/oubli inconscient ou volontaire de notre langue, au gré des expositions, catalogues, sentiers culturels, dictionnaires de français, etc... qui prétendent pourtant dire le pays et la culture et être "scientifiques" !

cliquez ici pour accéder au fichier .pdf

 

2 - Diguèron Ils ont dit...

ou petit florilège des écrits racistes envers les locuteurs des langues dites minoritaires/régionales

cliquez ici pour accéder au fichier .pdf

 

          

 

1 - Lo racisme linguistic a encara tustat !

Le racisme linguistique a encore frappé !

  Une étrange affaire vient de se dérouler en Languedoc-Roussillon en ce mois d’octobre 2010. Qu’on en juge…

Derniers ajouts en rouge

 

              

cliquez ici pour accéder au fichier .pdf

et cliquez ici pour accéder au jugement du TA de Montpellier

 

 

 

 

Accueil | cursus et activités | publications | articles et contributions | articles de botanique | sentiers botaniques | linguistique | Lexiques thématiques | contes et nouvelles | conférences-sorties | animations scolaires | chroniques | sujets de colère | expositions photos | galerie de photos | auteurs invités | Liens

 Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à bernard.ubaud@wanadoo.fr
Dernière mise à jour le : 26 février 2017.